Comment se déroule l’obtention d’un crédit immobilier avec un courtier ?

Le courtier, en plus de faciliter l’obtention d’un crédit immobilier, permet à l’emprunteur d’économiser sur le coût de son emprunt. Avec son aide, les démarches sont simplifiées, le traitement du dossier est plus rapide et les chances pour obtenir un crédit avantageux sont optimisées. Voici justement le déroulement de demande de crédit avec un courtier.

Trouver et mandater un courtier en crédit

Le courtier en crédit est un professionnel de l’opération bancaire. Son rôle est d’agir pour le compte du demandeur du crédit en négociant à sa place et en protégeant son intérêt notamment par l’obtention d’un prêt avantageux.

Pour trouver un courtier en crédit fiable, l’emprunteur peut consulter les agences de courtage en prêt online ou venir directement dans leur bureau. Les agences de courtage ont un degré de professionnalisme plus élevé et ils sont responsables des actes de leurs agents.

Le demandeur peut solliciter le service d’un courtier qui travaille en réseau. Les courtiers en réseau utilisent le nom d’une grande agence de courtage dont ils sont affiliés. Ils travaillent selon le même standard et partagent les même valeurs. Ceux qui sont en réseau ont une influence géographique plus étendue et disposent d’un partage d’expériences plus larges. Il est aussi possible d’engager un courtier en crédit indépendant. Celui-ci est plus prompt à négocier un crédit avantageux compte tenu de son indépendance. C’est aussi le courtier qui facture ses frais au plus bas.

Présenter son projet au courtier

Après une discussion par téléphone, le courtier fixe un rendez-vous avec le demandeur de crédit pour discuter, de vive voix et en présence des éléments tangibles, des besoins de l’emprunteur. Le courtier profite de cet entretien pour aider le demandeur de crédit à comprendre les mécanismes de l’emprunt et à lui expliquer les notions qui lui sont floues (TAEG, les assurances de prêt, les frais etc.). Pour optimiser sa chance, l’emprunteur doit respecter ses règles pour bien présenter sa demande de prêt.

Transparence et sincérité des informations sur le projet

Fournir au courtier en crédit toutes les informations utiles pour l’étude du dossier en étant précis et honnête sur les détails :

  • le bien immobilier : type, emplacement, prix, objectif de l’achat (résidence principale, maison de vacances, investissement locatif, revente, etc.) ;
  • l’apport personnel de l’acheteur : c’est une somme à ne pas rembourser donc ce doit être l’intérêt d’un placement, un revenu supplémentaire, une épargne, une donation, plus-value d’une vente de bien, etc. ;
  • les modalités du prêt recherché : de combien d’argent l’emprunteur a-t-il réellement besoin, quel montant l’emprunteur veut payer par mois, veut-il allonger la durée de remboursement ou au contraire, veut-il payer rapidement son emprunt ?

Réalisme de la demande

L’emprunteur ne peut pas prétendre à un prêt auquel sa capacité de remboursement n’arrivera pas à restituer. Il ne faut pas que les mensualités dépassent le seuil de 33% de ses revenus. C’est une condition qu’exige toutes les banques et qu’il n’est pas possible de contourner.

Toutefois, le courtier en crédit aide le demandeur de crédit à améliorer son profil pour accroître la recevabilité de sa demande.

Fournir les documents nécessaires

La demande de crédit doit être accompagnée de plusieurs papiers dont la majorité atteste la solvabilité de l’emprunteur.

Il y a entre autre l’état civil, les justificatifs de revenus, les documents attestant le paiement des charges comme la facture d’électricité, le reçu du loyer. Il y a aussi l’attestation de non-fichage au FICP, l’hypothèque, etc.

Pour mettre les chances de son côté, il est possible d’améliorer soi-même son profil d’emprunteur une à deux années à l’avance à commencer par ne pas cumuler des découverts bancaires sur les 6 derniers mois précédant la demande de prêt. Il faut aussi éviter à tout prix d’avoir des incidents de remboursement avec les autres prêts déjà en cours.

À défaut d’avoir un CDI et un poste prometteur au sein de l’entreprise, il convient de montrer une certaine stabilité en ne changeant pas constamment d’employeur.

Être en bonne santé, sans fumer, est un profil privilégié par l’assurance. À noter que l’assurance est une des conditions indissociables au prêt immobilier. En effet, les assureurs sont réticents à couvrir les femmes enceintes, du moins ils élèvent les primes d’assurance pour les profils à risque. En général, le courtier immobilier négocie pour les femmes enceintes pour éviter qu’elles paient de sur-taxe en assurance.

Rester joignable et effectuer les autres démarches relatives à l’acquisition immobilière

24 heures seulement après l’entretien, des dossiers de demandes sont déposés dans les banques partenaires de l’agence de courtage.

Les comparaisons d’offres, l’étude des modalités, les négociations et l’élaboration d’un montage financier commencent aussitôt pour le courtier. L’emprunteur peut être sollicité parfois pour sa signature ou pour son avis.

Entre temps, il peut s’occuper des autres tâches comme la poursuite de la négociation du prix du bien à acheter, la signature de la promesse de vente ou la recherche d’un notaire pour garantir ses droits. De son côté, le courtier en crédit peut s’occuper de la recherche et de la négociation d’une assurance en externe moins chère.