Grossesse

Emprunter pendant une grossesse

Une grossesse qui s’annonce est bien sûr un événement heureux. Les futurs parents vont assister directement au miracle de la vie. Mais il faut également rester un tant soit peu réaliste. Une grossesse entraîne une charge supplémentaire plus ou moins lourde. Ça va peser à coup sûr sur les ressources, non seulement avant, pendant, mais aussi après la naissance. En tout cas, il est bien légitime de se demander s’il est raisonnable d’emprunter pendant une grossesse.

Souscrire un prêt immobilier durant cette période

Pourtant, la grossesse peut aussi être un déclic pour de nombreux ménages ? Ça peut les pousser à sauter le pas et à souscrire un prêt immobilier. Ce serait idéal de profiter d’une nouvelle maison, avec beaucoup plus de pièces, et d’y accueillir le nouveau bébé, au lieu de rester à l’étroit dans ce petit 2 pièces. Il peut aussi arriver qu’on ait déjà souscrit le prêt, et que la grossesse n’arrive qu’un peu plus tard.

En tout cas, une grossesse ne remet pas en cause un projet immobilier, du point de vue des organismes de crédit. En effet, les revenus pris en compte pour le projet immobilier restent ceux occasionnés par la situation professionnelle de l’emprunteur avant la grossesse. Ces revenus seront assurés avant, pendant et après la grossesse par les différents acteurs prenant en charge la personne concernée (Sécurité sociale, régime des indépendants, mutuelle, etc.).

Une possibilité de diminuer ses mensualités

De manière générale, l’organisme de crédit pourrait même vous offrir la possibilité d’allonger votre crédit. Cela peut aller jusqu’à 36 mois, ce qui aura pour effet de faire baisser vos mensualités. Mais pour cela, il faudrait avoir souscrit un prêt modulable. Si tel est le cas, vous pouvez contacter votre banquier qui pourra vous conseiller sur les démarches à effectuer. En général, il suffit d’adresser une demande par écrit au banquier. Expliquez la situation et précisez vos besoins et vos souhaits.

Attention cependant, car un allongement de votre crédit fera place à une augmentation du coût total du prêt (intérêt, frais d’avenant, etc.). À vous de voir si l’allongement du crédit serait préférable au fait de savoir jongler entre vos mensualités et vos futures dépenses supplémentaires occasionnées par la grossesse et la venue du bébé.  

En cas d’allongement de votre crédit, votre banquier va devoir réétudier votre dossier. Il va prendre en compte la grossesse ainsi que les nouvelles charges pouvant peser sur votre foyer. Cela en vue de mieux les étaler afin que la venue du bébé ait le minimum de conséquences possible au niveau de votre capacité à honorer vos mensualités.

Assurance emprunteur et arrêt maladie

Ce sera plutôt du côté de l’assurance emprunteur qu’il faudra bien se renseigner. Tout d’abord, il faut souligner un point important : on ne peut considérer le congé légal de maternité comme période d’invalidité. En d’autres termes, il ne faut pas espérer que l’assurance emprunteur aille se charger de vos mensualités durant cette période. Par contre, si vous présentiez une grossesse pathologique (risque obstétrical ou fœtal, etc.), alors vous pourriez peut-être faire jouer la garantie, si cela est prévu dans votre contrat.

Dans ce cas, faut-il la déclarer si elle est déjà en cours avant votre souhait de souscrire un prêt immobilier ainsi qu’une assurance emprunteur ? Il est vivement recommandé de déclarer votre grossesse à votre assureur, soit dans le questionnaire médical, soit par lettre jointe. Toute omission pourrait entraîner l’annulation du contrat.

Jouer cartes sur table vous permettra aussi de comparer les assureurs, car ils peuvent réagir différemment face à cette situation. En effet, certains peuvent accepter le dossier, avec ou sans surprime. D’autres vont tout simplement refuser ou attendre la naissance du bébé pour ne courir aucun risque.

Bien choisir son assurance emprunteur

En rappel, les organismes de crédit préfèrent de loin les dossiers accompagnés d’une assurance emprunteur. Cela leur garantit le remboursement du prêt en cas de sinistre. Cette assurance peut être celle proposée par la banque elle-même (assurance groupe) ou une tout autre offre auprès d’un autre assureur. Dans tous les cas, il sera plus judicieux de bien s’informer sur les conditions appliquées par chacun face à une grossesse future ou déjà existante.

En attendant, on en profite pour vous donner une bonne adresse sur laquelle vous pourrez trouver tous les bons conseils par rapport à une grossesse : https://www.mpedia.fr/cat-grossesse/

Ajouter un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *